09:38h. Wednesday, 16 January 2019
grogne
Chez les policiers, c’est la grogne

Chez les policiers, c’est la grogne

Ces derniers temps, les policiers ne sont pas du tout contents de leur hiérarchie, suite à la mort du jeune sergent de police Saliou Traoré du GMS, âgé de 23 ans, envoyé avec des collègues du 6è arrondissement pour assister un huissier qui devait mener une opération de déguerpissement à Badianbougou. Pas bien armés et en effectif réduit, ils ont été molestés par la population en révolte et le jeune Saliou a succombé à ses blessures, sitôt transporté à l’hôpital. Pour les syndicalistes, « il a été envoyé à la boucherie et les responsables doivent répondre de leurs actes ». Ce fait qui intervient au moment où le conseil des ministres a rejeté le projet de loi devant améliorer les conditions des policiers, pour « complément d’informations » (sic), en rajoute à la grogne qui enfle désormais.