09:52h. Wednesday, 16 January 2019
Investigation
LE MALI SOUS IBK  Dérives, illégalité et scandales financiers

LE MALI SOUS IBK Dérives, illégalité et scandales financiers

C’est une coutume de faire de la rétrospective de l’année qui s’écoule. Pour ce faire, les Maliens retiendront, en cette année 2018 finissante, qu’ils ont eu, avec IBK au pouvoir, le président le plus maladif de l’histoire du Mali et le chef d’un Etat marqué par l’illégalité, les dérives et les scandales financiers.

KLEPTOMANIE FINANCIERE    L’INPS EPINGLE PAR L’INSPECTION DES FINANCES •	1.625.224.852 FCFA d’indemnités de départ pour l’Agent comptable  •	465.381.237 FCFA d’indemnités de départ pour le directeur général adjoint  •	256.330.000 FCFA versés à un ministre comme «avances»

KLEPTOMANIE FINANCIERE L’INPS EPINGLE PAR L’INSPECTION DES FINANCES • 1.625.224.852 FCFA d’indemnités de départ pour l’Agent comptable • 465.381.237 FCFA d’indemnités de départ pour le directeur général adjoint • 256.330.000 FCFA versés à un ministre comme «avances»

Publié le 10 février 2016

Une vérification financière effectuée sur la période allant du 1erjanvier 2013 au 13 juin 2016 à l’Institut national de prévoyance sociale (Inps) par une mission  de l’Inspection des Finances n’a pas eu accès au compte d’exploitation de l’exercice 2015 au motif que les états financiers dudit exercice n’étaient pas encore été soumis au Conseil d’Administration. Les inspecteurs ont dû ainsi travailler beaucoup plus sur les exercices 2013 et 2014. Après avoir constaté «une centralisation des activités au niveau du Directeur Financier et Comptable avec comme conséquences une opacité et des retards constants dans la production et la transmission des informations financières et comptables», ils ont relevé certes des faits positifs, mais plusieurs autres restent troublants. A la suite du rapport produit par l’Inspection des Finances, les cadres de l’Inps défilent devant le Pôle économique et financier du Tribunal de Grande instance de la commune III de Bamako.

FAUX ET USAGE DE FAUX EN MATIERE FONCIERE A KALABANBOUGOU
Qu’attendent le ministre de la Justice et celui de l’Urbanisme pour prévenir l’irréparable !

FAUX ET USAGE DE FAUX EN MATIERE FONCIERE A KALABANBOUGOU

Des titres fonciers créés par le cercle de Kati sur un titre foncier du district de Bamako, plus précisément sur un terrain préalablement mis à la disposition de la commune IV du district de Bamako par le gouvernement statuant en conseil des ministres, c’est ce qui se passe à Kalabanbougou, au sujet de cette affaire qu’il convient d’appeler la convoitise des rapaces du foncier de Kati sur les 100 ha de Bamako. Mais plus grave, comme l’atteste une lettre du directeur régional des Domaines du district de Bamako, lequel avait reçu le dossier de son homologue de Koulikoro via le bureau de Kati pour « localisation erronée », les demandeurs de titres fonciers, pour réclamer cette parcelle, la situent à Samaya, mais curieusement les titres fonciers sortent à Kati avec localisation à Kalabanbougou en commune IV. Quel prestidigitateur serait-il passé par-là ?

Malversations financières dans l’acquisition d’équipements militaires
Comment la fraude est devenue monnaie courante dans le système IBK

Malversations financières dans l’acquisition d’équipements militaires

C’est un président visiblement agacé qui recevait les rapports de la CASCA (cellule d’appui aux structures de contrôle de l’administration) en Novembre 2013 ; il lui était alors inimaginable que des fonctionnaires d’un pays en guerre puissent se livrer à des actes de corruption et de délinquance financière. Ibrahim Boubacar Keita, alors fraichement élu à la tête de l’État s’insurgeait ainsi : « Je ne puis donc tolérer le détournement ou la mauvaise gestion des ressources publiques. […] Je prends l’engagement que personne n’entravera le cours de la justice. […] L’argent du peuple sera restitué, s’il doit l’être et ce, sans préjudice des réparations et poursuites requises. »

ADJUCATION DOUTEUSE DU MARCHÉ DES ENGRAIS
La société Toguna S.A obtient 40% du marché et se tape 31 milliards F CFA

ADJUCATION DOUTEUSE DU MARCHÉ DES ENGRAIS

C’est suite à l’appel d’offres international n°02/2017/GIE portant fourniture de complexe céréales pour la campagne 2018-2019 que la société TOGUNA a été gratifiée de 40% dudit marché pour un montant de 31 milliards F CFA. Ce, dans des conditions très douteuses. L’offre...
 ACQUISITION D’AVIONS MILITAIRES PAR LE MALI
Les scandales se suivent et se ressemblent

ACQUISITION D’AVIONS MILITAIRES PAR LE MALI

Que ne fera-t-on au Mali sous le couvert du «secret défense» dans le cadre d’attribution de marchés douteux ? Après celui consécutif au Boeing 737 du président de la République, place aujourd’hui à ces avions militaires faisant encore la fierté et le bonheur de tous les Maliens mais acquis dans des conditions troubles en violation des procédures administratives et financières requises et, avec à la clef, des cas de surévaluations estimées à des centaines de millions, voire des milliards F CFA. Dans certains cas, c’est la qualité même de l’appareil qui s’avère hypothétique.