09:41h. Wednesday, 16 January 2019
Batomah Sissoko

 INDICE DES PAYS FRAPPÉS PAR LE TERRORISME MONDIAL - 2018 Mali, 22ème / 163 : Une tendance à la hausse. En cause : «la terreur politique, les exactions, assassinats, tortures et emprisonnements sans procès»

INDICE DES PAYS FRAPPÉS PAR LE TERRORISME MONDIAL - 2018 Mali, 22ème / 163 : Une tendance à la hausse. En cause : «la terreur politique, les exactions, assassinats, tortures et emprisonnements sans procès»

Avec une note de 6,02, le Mali occupe le 22èmerang sur les 163 pays concernés par «GLOBALTERRORISM INDEX 2018» de l’Institut pour l’Economie et la Paix (INSTITUTE FOR ECONOMICS & PEACE - IEP) publié le 05 Décembre dernier à Londres (Angleterre). Décryptage ! 

 

Le Chérif de Banconi (Ousmane Madani Chérif Haïdara) prétend avoir congédié les envoyés de Soumaïla Cissé avec les 100 millions F CFA qui lui étaient destinés. D’autres sources affirment qu’il s’agit non de 100, mais de 80 millions F CFA que le candidat Soumaïla Cissé a offert au Guide des Ançars en vue, non d’obtenir une consigne de vote favorable, mais des bénédictions (la différence est très difficile à établir). Le débat fait en ce moment rage dans le microsome politique mal

AFFAIRE DES «100 MILLIONS F CFA DE SOUMAÏLA CISSÉ À HAÏDARA» « Tout l’argent est resté sur place à Banconi… Je ne pardonnerai jamais l’offense qui m’a été faite par Haïdara» Bandiougou Gakou dixit

 

Il s’agit, selon Mahamadou Hawa Gassama, député à l’Assemblée nationale et membre de l’Union pour la République et la démocratie (URD) sur les antennes d’une radio de la place, d’un accord à la suite duquel, Soumaïla Cissé a fait remettre 100 millions de F CFA au Guide Haïdara. Et toujours selon le député Gassama, des proches de Haïdara ont, par la suite affirmé à Soumaïla Cissé, qu’il «manquait 20 millions de F CFA, puisqu’ils n’avaient perçu que 80 millions». Dr Bandiougou Gakou

Saint Izac fait de la récup à Koulikoro

Saint Izac fait de la récup à Koulikoro

On annonçait Ag Erlaf à Koulikoro, le jeudi dernier, 15 novembre, pour inaugurer les réalisations du maire de la commune urbaine de ladite ville au cours de l’année 2018. Mais en lieu d’AG Erlaf, c’est Saint Izac, pardon Issiaka Sidibé, président de l’Assemblée nationale, qui se pointe. N’ayant certainement pas oublié la déculottée que le jeune maire Urd, Eli Diarra lui a flanqué lors des municipales dans cette localité qui est sa base politique, Saint Izac a voulu faire de la récupération en déclarant aux journalistes que si toutes ces réalisations ont pu avoir lieu, cela a été facilité par la réalisation de la route à deux voies reliant Bamako à Koulikoro. Question de chercher à tirer la couverture vers eux du Rpm. C’est honteux !

Gilets d’identification des journalistes ou camisoles de force ?

Les gilets remis aux journalistes, soi-disant pour bien les identifier et les protéger lors des manifestations comporte bien des dessous comme l’a prouvé la répression qui s’est abattue sur des reporters lors du rassemblement appelé par la Coalition Fsd/Cofop à la Bourse du travail. Il ne faut pas se leurrer : ces gilets, véritables camisoles de force poussent les journalistes à mieux se faire cibler pour détruire les images gênantes des forces de l’ordre qu’ils prennent lors des manifestations. Imaginez alors, Adama Dramé du journal « Le Sphinx » emmitouflé dans un de ces gilets pour aller en reportage, c’est du pain béni pour les prédateurs qui le guettent comme une proie !

Chez les policiers, c’est la grogne

Chez les policiers, c’est la grogne

Ces derniers temps, les policiers ne sont pas du tout contents de leur hiérarchie, suite à la mort du jeune sergent de police Saliou Traoré du GMS, âgé de 23 ans, envoyé avec des collègues du 6è arrondissement pour assister un huissier qui devait mener une opération de déguerpissement à Badianbougou. Pas bien armés et en effectif réduit, ils ont été molestés par la population en révolte et le jeune Saliou a succombé à ses blessures, sitôt transporté à l’hôpital. Pour les syndicalistes, « il a été envoyé à la boucherie et les responsables doivent répondre de leurs actes ». Ce fait qui intervient au moment où le conseil des ministres a rejeté le projet de loi devant améliorer les conditions des policiers, pour « complément d’informations » (sic), en rajoute à la grogne qui enfle désormais.

Le Président POUTINE aux responsables africains… «Ma Famille d’Abord» ?

Le Président POUTINE aux responsables africains… «Ma Famille d’Abord» ?

Le Président Russe Vladimir Poutine a fait une déclaration très poignante, courant semaine dernière, à l’attention des dirigeants africains. Certains ont vite fait de voir dans ses propos, le cas de « Ma Famille d’abord » : Constatez-le vous-mêmes :    

VLADIMIR POUTINE : «Quand un Africain devient riche, ses comptes bancaires sont en Suisse. Il se soigne en France. Il investit en Allemagne. Il achète à Dubaï. Il consomme chinois. Il prie à Rome ou à la Mecque. Ses enfants étudient en Europe. Ses tourismes s'effectuent au Canada, Usa, France. S'il meurt, il veut être enterré en Afrique, au pays natal. L'Afrique n'est qu'un cimetière pour l'Africain. Comment développer un cimetière ? ». 

La coïncidence voudrait que les pays cités par le Président Russe soient les plus prisés par ceux de «Ma Famille d’abord». 

Heureux les simples d’esprit !

Présumé kidnapping d’Adama Dramé (DIRPUB – «Le Sphinx») en France

L’idiot, dit-on, voit le monde autour de lui sous son propre prisme et ne peut aller au-delà de ses préjugés ! Depuis maintenant quelques jours, des rumeurs savamment distillées sur les réseaux sociaux font état du kidnapping d’Adama Dramé par des inconnus en France. Il s’agit visiblement pour les auteurs de ces vraies fausses informations d’en savoir un peu plus sur la situation de notre DIRPUB à l’heure actuelle. Une éventuelle réaction les y aidera. Trop facile !

Mais en parlant de la France, ces tarés veulent faire croire à d’autres abrutis de la même espèce que ce pays est à l’image du Mali où le premier dictateur de passage et/ou ses sbires peuvent commettre impunément des actes de barbarie et autres violations des droits humains. Heureux les simples d’esprit ! Dans ces pays civilisés et rattachés aux valeurs républicaines et démocratiques, les choses ne se passent pas ainsi ! L’idiot du village ne l’ignore pas ! Seulement il compte trouver des personnes pour le croire. 

Et pour ce qui est de la présence ou non d’Adama Dramé en France, au Mali ou sur la lune, il peut consulter les jeteurs de cauris pour savoir. 

ADJUCATION DOUTEUSE DU MARCHÉ DES ENGRAIS
La société Toguna S.A obtient 40% du marché et se tape 31 milliards F CFA

ADJUCATION DOUTEUSE DU MARCHÉ DES ENGRAIS

C’est suite à l’appel d’offres international n°02/2017/GIE portant fourniture de complexe céréales pour la campagne 2018-2019 que la société TOGUNA a été gratifiée de 40% dudit marché pour un montant de 31 milliards F CFA. Ce, dans des conditions très douteuses. L’offre...

Quelle est cette belle et jeune fille aux allures de mannequin qui a passé deux nuitées au George V avant de devenir ministre ?

Quelle est cette belle et jeune fille aux allures de mannequin qui a passé deux nuits dans les bras d’une grosse légume de la République dans une suite-duplex située sur les étages supérieurs d’un select et grand hôtel parisien situé au 8èmearrondissement de Paris,  à quelque mètres de la plus célèbre avenue du monde,  « Les Champs-Elysées »,  que cette dernière loue depuis plus d’un an en raison de 6 000 euros la nuitée (prix drastiquement réduit) soit,  tout de même,  la bagatelle de 3,9 millions par jour,  réglés par un de ses nombreux prête-noms : A.Y

Vous y êtes ? Un  indice : après ce séjour parisien, notre « belle créature » a été bombardée à un très important poste du pays grâce,  naturellement,  au coup de pouce de son tout puissant amant.

Celle ou celui qui trouvera la bonne réponse aura droit à séjour, tous frais payés, au George V de Paris.

 ACQUISITION D’AVIONS MILITAIRES PAR LE MALI
Les scandales se suivent et se ressemblent

ACQUISITION D’AVIONS MILITAIRES PAR LE MALI

Que ne fera-t-on au Mali sous le couvert du «secret défense» dans le cadre d’attribution de marchés douteux ? Après celui consécutif au Boeing 737 du président de la République, place aujourd’hui à ces avions militaires faisant encore la fierté et le bonheur de tous les Maliens mais acquis dans des conditions troubles en violation des procédures administratives et financières requises et, avec à la clef, des cas de surévaluations estimées à des centaines de millions, voire des milliards F CFA. Dans certains cas, c’est la qualité même de l’appareil qui s’avère hypothétique.