09:54h. Wednesday, 16 January 2019
Adama Dramé
Directeur de la publication
Adama Dramé

EDITO


Le vol n’est pas créateur de droit Au chapitre 3 de De l’esprit des lois, Montesquieu écrivait ceci : «  Il ne faut pas beaucoup de probité pour qu'un gouvernement monarchique ou un gouvernement despotique se maintiennent ou se soutiennent. La force des...
Kleptomanie financière    EN VIOLATION DES DIRECTIVES DE L’UEMOA, LA CEDEAO ET L’IUT  L’Etat fait main-base sur le Fonds d’accès universel

Kleptomanie financière EN VIOLATION DES DIRECTIVES DE L’UEMOA, LA CEDEAO ET L’IUT L’Etat fait main-base sur le Fonds d’accès universel

En catimini, les députés de l’Assemblée nationale  ont voté à l’unanimité le projet de loi relatif à la création de l’Agence de gestion des fonds d’accès universel (Agefau). Il s’agit d’un ancien projet passé entre les mains de plusieurs ministres en charge de la communication ‘cinq au moins). Mais c’est mal connaitre IBK qui a exigé  que le projet tant controversé soit soumis au vote des députés qui l’ont adopté en violation des dispositions de l’Uemoa, notamment la Directive n° 04/2006/Cm/Uemoa relative au service universel et aux obligations de performance du réseau  et en foulant aux pieds les principes édictés par l’Union internationale des télécommunications. L’essentiel, pour IBK et ses ouailles –qui ont lancé une véritable OPA sur les deniers publics-, c’est de faire main-basse sur cette manne financière.

KLEPTOMANIE FINANCIERE    L’INPS EPINGLE PAR L’INSPECTION DES FINANCES •	1.625.224.852 FCFA d’indemnités de départ pour l’Agent comptable  •	465.381.237 FCFA d’indemnités de départ pour le directeur général adjoint  •	256.330.000 FCFA versés à un ministre comme «avances»

KLEPTOMANIE FINANCIERE L’INPS EPINGLE PAR L’INSPECTION DES FINANCES • 1.625.224.852 FCFA d’indemnités de départ pour l’Agent comptable • 465.381.237 FCFA d’indemnités de départ pour le directeur général adjoint • 256.330.000 FCFA versés à un ministre comme «avances»

Publié le 10 février 2016

Une vérification financière effectuée sur la période allant du 1erjanvier 2013 au 13 juin 2016 à l’Institut national de prévoyance sociale (Inps) par une mission  de l’Inspection des Finances n’a pas eu accès au compte d’exploitation de l’exercice 2015 au motif que les états financiers dudit exercice n’étaient pas encore été soumis au Conseil d’Administration. Les inspecteurs ont dû ainsi travailler beaucoup plus sur les exercices 2013 et 2014. Après avoir constaté «une centralisation des activités au niveau du Directeur Financier et Comptable avec comme conséquences une opacité et des retards constants dans la production et la transmission des informations financières et comptables», ils ont relevé certes des faits positifs, mais plusieurs autres restent troublants. A la suite du rapport produit par l’Inspection des Finances, les cadres de l’Inps défilent devant le Pôle économique et financier du Tribunal de Grande instance de la commune III de Bamako.

INTERVIEW

INTERVIEW

Publiée dans « Le Sphinx » N° 664 du 27 octobre 2017

 

Dans son exil plein d’incertitude, l’inspecteur Papa Mambi  Keita plus connu son le nom de L’Epervier du Mandé, a accordé au « Sphinx » une interview téléphonique. Exclusivement à votre journal préféré, parce qu’il estime que ses propos ne seront jamais déformés